Fatales, maternelles, sensibles, sexy, frivoles, faciles, difficiles, superficielles, naïves, intellectuelles, les femmes ont toujours fait partie de ma vie.

 

Lorsque j’étais photographe publicitaire, les agences classaient les femmes en deux catégories : « la ménagère de moins de cinquante ans » ou « la fille sexy qui fait vendre ». Dans tous les cas et partout ailleurs, elles étaient « le sexe faible ». Un sujet intarissable pour moi car je constate avec désolation qu’en 2022, certains faits démontrent que les choses n’ont pas vraiment évolué.

 

Dans ma série ANIMALES, la femme est un diamant qui brille autant par sa détermination, son courage, son intelligence, sa finesse d’esprit, son humour, son amour, ses faiblesses dont elle fait une force. Cette sérialité n’aura jamais de fin car mon admiration et ma passion pour « LA » femme sont sans limites. Mes photographies sont traitées comme des allégories, parfois avec humour, dérision, gravité ou désinvolture et elles intègrent l'enfance car elle est la génèse de tout le reste.  

  • Alain Lacki, Femme pressée, 2022
    Femme pressée, 2022
  • Alain Lacki, Fugueuse, 2021
    Fugueuse, 2021
  • Alain Lacki, La Dormeuse 2021, 2021
    La Dormeuse 2021, 2021
  • Alain Lacki, La loi de Murphy, 2021
    La loi de Murphy, 2021
  • Alain Lacki, Femme, 2020
    Femme, 2020
  • Alain Lacki, Un dimanche à la campagne, 2019
    Un dimanche à la campagne, 2019
  • Alain Lacki, Danseuse d'un soir, 2018
    Danseuse d'un soir, 2018
  • Alain Lacki, Gaïa, 2018
    Gaïa, 2018
  • Alain Lacki, Sweet dreams, 2017
    Sweet dreams, 2017
  • Alain Lacki, Ordinary mermaid, 2016
    Ordinary mermaid, 2016
  • Alain Lacki, This is my world, 2016
    This is my world, 2016
  • Alain Lacki, Le jardin d'Eden, 2008
    Le jardin d'Eden, 2008
  • Alain Lacki, Nu à la fenêtre, 2003
    Nu à la fenêtre, 2003